Gentpoort

La Porte de Gand est l’une des quatre portes médiévales conservées de Bruges. Pour les étrangers un accès à la ville, pour les Brugeois une frontière avec le monde extérieur. La porte devait défendre la ville, mais fonctionnait aussi comme un passage pour les marchandises que l’on importait ou exportait. Remarquez la statue au-dessus du passage: elle représente le Saint Adrien qui devait protéger Bruges contre la peste. Admirez la Porte de Gand surtout le soir, lorsqu’elle est entièrement illuminée.

Collection

En plus d'une collection d'armes unique, le visiteur trouve ici, via les écrans tactiles, des informations détaillées au sujet des portes et de la défense de la ville.

Musée

Découvrez dans le musée comment la ville et ses remparts grandissent petit à petit, et toute l'importance que revêtent les portes de ville pour la ville médiévale de Bruges en temps de guerre. Mettez-vous vous-même dans la peau d'un garde sur la ligne de défense et expérimentez le tir à l'arbalète dans une application Wii® contemporaine. En temps de paix aussi, une porte de ville est importante, car elle constitue l'unique accès à la ville. C'est aux portes de la ville que l'on contrôle la qualité des marchandises et que l'on perçoit des taxes sur ce qui est introduit et ce qui sort. La splendide terrasse sur le toit offre au visiteur une vue unique et exceptionnelle sur le centre-ville et sur la commune périphérique d'Assebroek.

Histoire

Au Moyen Âge, les murailles de la ville, les fossés et les sept portes de ville forment une ceinture de défense autour du cœur de la ville de Bruges. La Gentpoort, tout comme la Kruispoort et la Katelijnepoort, a été bâtie selon un projet de Maarten van Leuven et Jan van Oudernaerde. Les portes sont réalisées simultanément entre 1400 et 1406. Au même titre que la porte de l'Âne, la porte des Forgerons et la porte de la Croix, la porte de Gand a résisté aux outrages du temps, mais elle est la seule à être ouverte au public.

La Gentpoort est une des quatre portes médiévales subsistantes à Bruges. C'était la porte d'entrée à la ville pour les étrangers, et pour les habitants, la limite avec le monde extérieur. Les marchandises passaient par ici pour entrer et sortir de la ville. Son architecture robuste illustre aussi sa fonction défensive. L'aménagement de la porte a été réalisé avec le support du VZW Levend Steen, la Communauté Flamande, la Fondation Roi Baudouin et le Programme INTERREG IV A des 2 Mers, 'Investir dans votre futur', financé partiellement par l'Union Européenne (Fonds Européen de Développement Régional).