Onze-Lieve-Vrouw-Ter-Potterie

L’histoire de l’hôpital Notre-Dame de la Poterie remonte au 13e siècle, lorsque des sœurs prodiguaient leurs soins aux pèlerins, aux voyageurs et aux malades. Au 15e siècle, l’hôpital devint une maison de retraite moderne et les salles des malades, qui ont été transformées en musée, abritent aujourd’hui une riche collection d’œuvres d’art, de vestiges abbatiaux et sacerdotaux, ainsi que de nombreux instruments médicaux. On peut également visiter l’église gothique à l’intérieur baroque.

Histoire

Les sœurs Augustines se focalisent depuis 1276 dans Notre-Dame de la Poterie avant tout sur les soins aux personnes âgées. La petite salle commune de l'hôpital a, comme d'usage au Moyen Âge, une église attenante. Au 15e siècle, l'on édifie aussi sur le domaine un couvent. Le premier aménagement du musée date de 1934.

Musée

Le musée actuel est établi dans l'ancienne salle commune et présente la collection éclectique que les sœurs ont rassemblée au cours des siècles. Les plus anciennes pièces remontent au 14e siècle. L'on attribue des tas de miracles à la statue en pierre calcaire blanche de Notre-Dame de la Poterie dans l'église baroque. Ils sont détaillés dans des vitraux colorés, des tapisseries et un livre des miracles. La statue du 13e siècle est l'une des plus anciennes statues de Bruges qui aient été conservées.

Collection

La collection du musée compte un grand nombre de triptyques. Le plus beau fleuron est cependant l'argentier avec des reliquaires, des chandeliers et des bénitiers. Cette argenterie liturgique est encore utilisée pendant les célébrations de la messe dans l'église. Remarquables sont aussi le ‘cantoortje’ (secrétaire avec devis) du milieu du 16e siècle portant les initiales de l'Empereur Charles Quint, un plat du 15e siècle en céramique hispano-mauresque et un verre à bec d'oiseau du 17e siècle.

Ce complexe hospitalier historique (13ème-17ème siècles) avec son église baroque surprend le visiteur par ses superbes peintures et sculptures, son mobilier, ses tapisseries et son unique collection d'argenterie.