Sound Factory

Visitez la Sound Factory à l’étage supérieure du Concertgebouw et activez vous-même les cloches de Bruges ou mettez-vous sampling et aux sons et créez vos propres compositions. Sur le toit de la Lantaarntoren, vous jouissez d’une vue unique sur le centre de Bruges et vous avez tout loisir d’expérimenter avec les cloches et les sonorités.

La plus récente section du Bruggemuseum est abritée dans la tour à la Lanterne du Concertgebouw, la salle de concert construite pour Bruges 2002, quand la ville fut Capitale européenne de la culture. Elle est consacrée à la culture et l’architecture contemporaine dans une ville historique. Voici une visite qui va vous permettre de porter un regard sur la ville de Bruges telle qu’elle est aujourd’hui. D’ici on contemple la mosaïque fantaisiste des toits et le lacis des rues de Bruges, ville inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. Dans la tour, une nouveauté: la 'Sound Factory', une installation musicale interactive pour composer soi-même la bande-son de la ville. Il y a même un son de cloche qui fait le lien avec les autres bâtiments et collections du Bruggemuseum.

Histoire

La tour de Lanterne fait depuis peu partie du Concertgebouw. Le bâtiment, d'après une conception des architectes Robbrecht et Daem, ouvre ses portes en 2002, au moment où Bruges porte le titre de ‘Capitale européenne de la Culture’. Il demeurera dès lors toujours associé à cet événement et restera comme le monument symbole de l'architecture contemporaine à Bruges.

Musée

Avec la tour de la Lanterne, cette culture et cette architecture trouvent maintenant aussi leur place dans le Bruggemuseum. L'emplacement forme le lien vers les bâtiments plus historiques et les collections de ce musée de la Ville. D'ici, vous avez vue sur le cœur de la ville, avec son jeu de toits capricieux et son canevas de rues. À l'intérieur, la Sound Factory et différentes installations renvoient à l'activité essentielle du Concertgebouw: musique et art sonore.

Collection

Dans la Sound Factory, vous avez l'occasion de vous montrer créatif avec les sons et de travailler sur vos propres compositions. D'autres installations surprenantes sont l'Omni et le Kilo Ohm. L'Omni de Patrice Moullet s'apparente à un mégabeatbox qui produit les sonorités les plus diversifiées. Kilo Ohm d'Erwin Stache se compose de six piliers verticaux qui créent des sons originaux quand on ‘joue dessus’ d'une certaine manière ou qu'on touche les ‘partenaires’ et les implique dans sa composition.